AT LANGUAGEWORLD

Comment choisir la meilleure méthode de traduction pour votre site Web

Sur Internet, il existe plus d’un milliard de sites Web, entre sites personnels et sites d’entreprise. Même si les sites consacrés au même secteur ou activité présentent des similitudes, il est nécessaire de mettre en exergue votre singularité afin de vous distinguer de vos concurrents. La manière de communiquer auprès des clients a beaucoup changé au cours de ces dernières années ; de nos jours, l’immédiat, la partie visuelle et la personnalisation des services s'imposent. Il est donc utile, pour réussir, d’adapter nos activités à ce type de communication. Notre site Web est notre vitrine, nous devons donc veiller à ce qu’il soit le plus attrayant possible et adapté à notre public cible. Aujourd'hui, nous allons vous apprendre comment choisir la meilleure méthode de traduction de votre site Web en fonction des besoins de chaque entreprise.

 

Sites Web selon le type d'activité

Comme nous l'avons déjà mentionné, il existe de nombreuses formes d'entreprises différentes, du travailleur indépendant qui travaille chez-lui aux PME et multinationales. Il est donc illogique de penser qu'un même type de site puisse convenir à tous pour afficher leurs produits et services. Un travailleur indépendant aura besoin d’un site Web d’une capacité limitée qu’il puisse gérer lui-même à tout moment et de façon plus économique ; par contre, une multinationale aura un site Web plus complexe et dynamique avec de nouveaux contenus devant être traduits et mis à jour en permanence.

En fonction des besoins de notre site Web, nous pouvons déterminer la méthode de traduction qui nous convient le mieux :

 

Méthodes de traduction push

Il s’agit d’une catégorie de méthodes de traduction dans laquelle l’utilisateur décide du contenu à traduire et du moment de l'envoi pour sa traduction. C'est une méthode fortement recommandée pour les sites Web simples, avec peu de pages et un contenu plus ou moins statique. Cette méthode est généralement plus rentable et l'utilisateur détient un contrôle important sur le contenu traduit et sa publication sur le Web.

La plupart de ces méthodes fonctionnent avec des systèmes de gestion de contenu, qui sont très répandus dans les entreprises. Ces dernières années, ils ont gagné en popularité auprès des consommateurs, car ils sont très intuitifs et faciles à gérer.

Si votre site Web est créé avec l'un de ces CMS (Joomla, WordPress, Prestashop, Wix ...), vous pouvez traduire son contenu de plusieurs manières :

  • En exportant les textes au format éditable : ces plates-formes présentent généralement des outils pour aider à localiser le contenu. Vous devez d’abord exporter les textes dans n’importe quel type de format (CSV, XML, XLS, PO, MO ou XLIFF) et ensuite les traducteurs utilisent les outils pour les traduire et les transmettent au client au même format fourni par ce dernier. Finalement, pour publier la traduction sur le Web, le client doit importer le fichier traduit sur sa plate-forme.

 

  • Moyennant un en fonction de la complexité du CMS, vous pouvez utiliser une solution personnalisée, telle qu'un RTS (à programmer) ou un plugin générique. Certains CMS sont conçus pour envoyer, recevoir et publier du contenu multilingue à partir du système de gestion lui-même, à l'aide d'un plugin standard ; c'est le cas de WordPress. L'un des plugins de traduction les plus populaires pour WordPress est WPML. Il vous permet de sélectionner le contenu à envoyer pour sa traduction et de le réinsérer dans votre site Web directement à partir du CMS. Si votre site Web est WordPress et vous souhaitez traduire son contenu, essayez ici.

 

 

Méthodes de traduction pull

Les méthodes pull se basent sur des développements plus complexes, qui exigent généralement une étude plus approfondie du code Web pour leur mise en place. Pourtant, une fois mis en œuvre, aucune implication de l'utilisateur est nécessaire, car elles « extraient » le contenu du Web, le traduisent et le réinsèrent sans besoin d'intervention. Ces méthodes, beaucoup plus coûteuses mais plus efficaces, sont particulièrement recommandées pour les grandes entreprises disposant de sites Web dynamiques ou multi-origines, ou pour la traduction d'applications mobiles ou de supports numériques contenant de nombreux codes et programmation. Certaines des méthodes pull les plus populaires sont :

  • Traduction via proxy : un proxy est un serveur interposé (qui peut être virtuel ou physique), qui détecte le nouveau contenu à la volée et l'envoie pour sa traduction. Il peut être accompagné d'un moteur de traduction qui affichera une pré-traduction automatique avant que le contenu ne soit révisé par une équipe humaine et le remplace. Tous ces outils sont automatiques et l'utilisateur n'a pas besoin d'envoyer de contenu à traduire.
    • AT dispose d'une version basée sur proxy, abordable pour les PME appelée Website Translator. Grâce à cet outil, vous pouvez traduire automatiquement votre site Web, gérer le contenu à partir du TAO intégré et le publier dans les langues de votre choix avec des options paramétrables. Et si vous avez des besoins plus spécifiques, nous pouvons toujours étudier une solution proxy sur mesure.

 

  • Traduction par GIT : cette méthode est une solution par API qui requiert de programmation et, bien qu'elle fonctionne à travers le CMS du client, nous la répertorions ici car, une fois programmée, l'intervention du client n'est plus nécessaire. Grâce à cette solution, le client pourra décider les contenus des dossiers de son CMS qu'il souhaite traduire, et le GIT détectera tout changement dans le contenu et traduira tout contenu nouveau ou modifié.

 

  • Code JavaScript : cette solution a été moins exploitée par les grandes entreprises car, bien qu'elle soit rapide et efficace, elle ne prend en compte que le contenu visible de la page, mais ni les méta-descriptions ni d’autres éléments utiles au référencement. C'est simple à utiliser : il suffit d'insérer le code JS dans l'en-tête de la page, qui sera exécuté lors du chargement de la page et l'affichera déjà traduite. Dans les années à venir, cette solution sera certainement explorée plus en profondeur pour sa simplicité et son coût, bien que celle-ci ne soit pas pour l'instant la meilleure option pour les pages les plus complexes.

 

Si vous avez des questions ou vous pensez que votre entreprise a besoin d'une solution de traduction différente des méthodes exposées ci-dessus, vous pouvez nous contacter et nous raconter votre cas. Notre équipe l'étudiera et vous aidera à choisir la meilleure solution pour vos besoins de traduction.