AT LANGUAGEWORLD

Le braille, le code universel

braille

Nous vivons aujourd'hui une époque de surcharge informationnelle. Notre quotidien est routinier et nous avons tellement intériorisé les éléments contenant des informations autour de nous, que, même sans y penser, notre cerveau les interprète. Mais, nous ne sommes pas conscients que plus de deux cents millions de personnes dans le monde sont atteintes d'une déficience visuelle et ne peuvent traiter ces informations de manière visuelle. Pour les aider, un code spécial a été créé, leur permettant d'accéder aux textes écrits tout comme les autres personnes. C'est pourquoi aujourd'hui nous allons parler du braille et de la manière dont ce code universel est capable de tout traduire.

 

Qu'est-ce que le braille ?

Pour ceux qui ne connaissent pas cette terminologie, le braille, qui porte le nom de son créateur, est un code permettant d'écrire et de lire dans toutes les langues du monde. Ce système offre à la personne qui le lit la possibilité de se familiariser avec l'orthographe, la ponctuation et la syntaxe grâce à son mécanisme tactile.

Pour pouvoir l'interpréter, on utilise des cellules braille, formées de six points de relief disposés en deux colonnes verticales parallèles de trois points. Les emplacements des points s'identifient avec des nombres de un à six et aboutissent à 63 combinaisons différentes. Ces cellules peuvent représenter à la fois des lettres de l'alphabet et des chiffres, des signes de ponctuation, certaines parties de mots ou même des mots entiers. La partie la plus complexe de ce système est d'obtenir une correspondance exacte, puisque les mêmes cellules sont utilisées dans différents contextes et le plus petit écart peut amener à des erreurs critiques ainsi qu'à une mauvaise interprétation du texte.

 

Comment a-t-il évolué ces dernières années ?

Le braille est né au XIXe siècle. Au début, les cellules étaient créées manuellement et on mettait beaucoup de temps à transcrire des pages entières ; de plus, la correspondance devait être exacte, car toute erreur commise exigeait de tout recommencer du début.

Ce processus a été suivi pendant de nombreuses années, jusqu’à l’arrivée de l’ère numérique. Il fallait s'attendre, tout comme dans d’autres domaines, à ce que l’utilisation de nouvelles technologies permettrait d’automatiser les processus et d’accélérer les délais.

Il existe actuellement des logiciels, tels que Duxbury Braille Translator ou Braille 2000, qui facilitent ce type de transcription. Pour passer un texte en braille, il faut d'abord le transcrire dans un fichier électronique dans lequel les cellules sont codées numériquement, en utilisant généralement le braille ASCII.

Bien que ces types d'applications aient beaucoup facilité la tâche, l'intervention humaine reste indispensable. Comme pour les moteurs de traduction, il est nécessaire d'apprendre à ce type d'applications à « comprendre » toutes les combinaisons pour qu'elles soient en mesure de retranscrire correctement les informations saisies.

 

Pourquoi la transcription en braille est-elle si importante ?

Les personnes atteintes de déficience visuelle doivent faire face chaque jour à des difficultés qui les empêchent de bénéficier de certaines commodités. Dans certains domaines, le braille est un facteur indispensable et une responsabilité, puisqu'il permet à toutes ces personnes une meilleure inclusion dans la société.

  • Éducation : ce fut, dès le début, le point de départ du code. C'est à l'école que le jeune créateur eut l'idée de mettre au point un code de transcription universel, pour assurer à tous le même niveau de compréhension. Ce code revêt aujourd'hui d’une importance capitale, notamment dans l’enseignement, puisque le fait de pouvoir dispenser toute branche et matière en braille garantit le droit à l’éducation de tous.

 

  • Conseil juridique : nous avons déjà mentionné précédemment que toute erreur dans la traduction de documentation juridique peut avoir des conséquences catastrophiques pour les parties concernées. Si nous ajoutons à cela que nous traitons avec une personne malvoyante, la documentation soumise doit être parfaitement transcrite et sans erreurs, ce qui ne peut être garanti que par un professionnel accrédité et spécialisé.

 

  • Loisirs : nous ne devons pas oublier que les loisirs font partie de notre mode de vie. Lire un livre, un menu de restaurant, etc. sont des activités qui vont de soi pour les personnes sans déficiences visuelles et doivent être aussi accessibles aux personnes malvoyantes. De plus, lorsqu'ils apprennent une nouvelle langue, les utilisateurs de braille ont un point de référence commun, ce qui leur permet d'apprendre plus facilement d'autres langues et de voyager.

 

Le monde qui nous entoure contient des informations qui doivent être vues et lues. Le recours à la traduction est nécessaire à la fois pour les personnes qui ne connaissent pas une langue et pour celles qui présentent un handicap les empêchant de comprendre ces informations.

Un bon traducteur doit être en mesure d’adapter tout type de contenu et de l’interpréter dans le code nécessaire à sa compréhension. Chez AT Language Solutions, nous avons une excellente équipe de professionnels natifs et spécialisés qui vous aident à mieux comprendre le monde. Visitez notre site Web et jetez un coup d'œil à nos services de traduction. Si vous avez des questions, contactez-nous et nous vous aiderons à trouver la meilleure solution pour votre entreprise.