AT LANGUAGEWORLD

L'administration fiscale espagnole parie sur le logiciel d'intelligence artificielle d'AT Language Solutions pour la traduction de ses applications

L'administration fiscale espagnole parie sur le logiciel d'intelligence artificielle d'AT Language Solutions pour la traduction automatique révisée de près de 500 applications web.

Le projet, qui représente un investissement de plus de 230 000 € sur une période de mise en œuvre pouvant atteindre deux ans, confirme la popularité et la croissance continue des réseaux d'intelligence artificielle.

Barcelone, le 11 février 2020

En octobre dernier, AT Language Solutions, une entreprise comptant plus de 20 ans d'expérience dans le développement de logiciels de traduction spécifiques, a remporté l'appel d'offre pour la traduction automatique des pages et applications du site internet de l'administration fiscale espagnole, ou AEAT, vers les langues espagnoles coofficielles et l'anglais (publié au BOE B-2019-42088 du 7 octobre 2019).

Au total, le projet prévoit la traduction de 300 à 500 applications web du site internet de l'administration fiscale. Il s'agit de traduire environ 3 600 000 mots, soit 900 000 par langue (catalan, galicien, valencien et anglais).

La phase de mise en œuvre, qui vient de prendre fin, a consisté en l'installation d'une plateforme proxy, c'est-à-dire des serveurs qui détectent les nouveaux contenus en temps réel et les traduisent quasi instantanément, grâce à des moteurs de traduction automatique qui fonctionnent avec l'intelligence artificielle (machine translation). Ces traductions sont ensuite revues par des traducteurs professionnels pour être améliorées, de sorte à obtenir un résultat naturel sur l'interface visible par le contribuable.

Points cruciaux du projet, la garantie de la sécurité de l'information, le maintien des protocoles de chiffrement et des couches de communication font partie des éléments qui ont mené au choix d'AT Language Solutions. La plate-forme d'AT a été installée sur les serveurs locaux de l'AEAT, de sorte que les informations restent en circuit fermé et répondent à toutes les normes de sécurité. La capacité d'AT à enregistrer et utiliser les mémoires de traduction, ainsi que l'efficacité et la rapidité du processus de traduction qui en découle ont également pesé dans la balance.

Le projet, qui représente un investissement de 233 551,50 euros, a atteint son premier jalon en janvier 2020, lorsque les premières applications traduites ont été présentées. Cette phase de mise en œuvre peut durer jusqu'à deux ans, bien que la grande expérience d'AT dans des projets similaires lui laisse espérer pouvoir traduire toutes les applications dans un délai de 6 à 8 mois, puis utiliser le temps restant pour effectuer les ajustements nécessaires. Une fois déployées, les applications seront accessibles au contribuable, qui pourra accomplir toutes ses formalités dans la langue de son choix dès le troisième trimestre 2021.