AT LANGUAGEWORLD

La traduction littéraire présente à la Journée du livre

Jour du livre

Nous avons passé un week-end plein de littérature et de roses pour célébrer la Journée du livre. Une journée qui vise à favoriser la lecture à travers le partage et la recommendation de livres à nos proches, des livres qui sont souvent des traductions.

Cette journée, hommage à deux grands auteurs de l'histoire de la littérature, Cervantes et Shakespeare, s'est tenue dans des villes européennes, américaines, asiatiques et africaines, mais c'est dans les rues de Barcelone, jalonnées de kioskes à livres et roses, que la journée de Sant Jordi a été vécue le plus intensément. Des associations, institutions, bibliothèques, auteurs et illustrateurs du monde entier se réunissent pour signer et dédicacer leurs œuvres afin de promouvoir la lecture.

Les publications dans les journaux et les réseaux sociaux sont un reflet de l'émotion vécue à Barcelone et servent également à découvrir les recommandations littéraires pour 2017. Il ne faut pas oublier que derrière les œuvres littéraires que nous trouvons sur le marché, tous les jours de l'année et notamment le week-end dernier, se cachent souvent des traductions.

La complexité de ce type de traduction

Toute traduction exige une excellente connaissance à la fois de la langue source et de la langue cible. La traduction littéraire de romans, nouvelles, pièces de théâtre, poèmes, etc., est l'une des traductions impliquant une plus grande complexité pour les traducteurs. Cela exige des compétences de style, une bonne imagination et une vaste base culturelle, parce que les œuvres sont souvent fortement imprégnées de la culture de leur langue d'origine. De plus, le traducteur doit tenter de reproduire les même effets et réactions chez le lecteur de la langue cible et donc saisir le sens approprié des mots.

Et vous, quel livre avez-vous partagé pour célébrer cette journée?