AT LANGUAGEWORLD

Je suis bilingue, puis-je devenir traducteur professionnel ?

Traducteur professionnel

On pense souvent que le simple fait de maîtriser deux langues à la perfection suffit pour traduire tous types de documents. Ce n'est pourtant pas le cas. Pour bien traduire, un traducteur professionnel doit certes maîtriser deux langues à la perfection, mais c'est loin d'être suffisant.

Dans cet article, nous vous expliquons les qualités fondamentales que doit posséder tout bon traducteur professionnel pour réussir dans son domaine et garantir un travail de qualité à ses clients.

Naît-on traducteur professionnel ou le devient-on ?

Aujourd'hui, la traduction et donc la figure du traducteur professionnel restent méconnus du grand public. Cependant, le traducteur joue un rôle déterminant dans notre quotidien, sans que nous en soyons conscients. On dit souvent qu'une bonne traduction est celle qui passe inaperçue. La vérité est que derrière ce travail se cache un traducteur dont la formation, l'expérience et les compétences permettent d'obtenir un résultat final de qualité.

On a tendance à associer la traduction aux langues, et la figure du traducteur aux personnes qui ont séjourné à l'étranger et parlent l'anglais, l'espagnol, l'italien, l'allemand…

Le traducteur professionnel parle non seulement la langue, mais la maîtrise au point de la faire sienne. Il jouit également d'une connaissance approfondie de la culture et des coutumes associées à sa langue de travail. Pour répondre à la question initiale, on ne naît pas traducteur, mais on le devient, notamment grâce à une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme officiel en traduction. Une carrière de traduction n'est pas un cours d'apprentissage des langues ; l'objectif final des étudiants est d'apprendre à traduire, et la langue vers laquelle on traduit doit donc être la langue maternelle.

 

Outre sa formation, quelles sont les caractéristiques d'un bon traducteur professionnel ?

"La traduction d'une langue à une autre est le plus délicat des exercices intellectuels ; en comparaison, les autres, du bridge au casse-tête, semblent triviaux et vulgaires. Traduire l'extrait d'un texte grec en anglais sans en perdre une miette, quel exercice délicieux" Cyril Connolly.

Pour être un bon traducteur professionnel, il ne suffit pas de maîtriser plusieurs langues, ni d'avoir été formé à la traduction. Certaines compétences innées ou acquises sont indispensables pour réussir dans cette profession passionnante. Découvrons-les !

Compétences rédactionnelles

Il est primordial de bien écrire et de savoir s'exprimer dans différents styles et registres de langue. Un esprit analytique est également un atout qui permet de détecter d'éventuelles contradictions et de distinguer une phrase correcte d'une autre qui l'est moins. Outre les compétences rédactionnelles, le traducteur professionnel doit être doté d'un esprit de synthèse afin de produire des écrits concis et d'éviter les redondances qui alourdissent inutilement le texte.

Curiosité

Un traducteur professionnel doit faire preuve de curiosité intellectuelle à l'égard de n'importe quel sujet.

Bien entendu, les traducteurs ne sont pas tenus de connaître tous les termes auxquels ils sont confrontés ; cependant, ils doivent avoir une connaissance approfondie des outils à leur disposition (glossaires, bases de données, etc.) afin de pouvoir se documenter et ainsi trouver des réponses aux questions qu'ils peuvent se poser.

Attention portée aux détails

Un traducteur professionnel doit avoir l'obsession de la précision pour améliorer la qualité de ses traductions. Un professionnel du secteur ne modifie pas le sens des mots d'une phrase simplement parce que "ça sonne mieux", mais pour s'adapter à son public cible.

 

Spécialiste

Les traducteurs professionnels peuvent connaître n'importe quel sujet, mais pas tous les sujets. Au fur et à mesure de l'expérience engrangée, il est plus judicieux de se concentrer et de se spécialiser sur un type de traduction en particulier. Cela permet d'obtenir des traductions de meilleure qualité. Notre conseil à ceux qui cherchent un bon traducteur professionnel : fuyez les traducteurs qui se disent spécialistes en tout. Mieux vaut faire appel à des traducteurs professionnels locuteurs natifs spécialistes du sujet à traduire : textes financiers, juridiques, marketing, etc.

 

Précision

Pour garantir la qualité de sa traduction, le traducteur professionnel procède à une relecture approfondie de son travail. Cela permet de repérer les éventuelles fautes d'orthographe, de syntaxe ou de rédaction. En outre, le bon traducteur veille à ce que la présentation de sa traduction soit irréprochable.

 

Ponctualité

Un traducteur professionnel connaît son propre rythme de travail et sait le temps dont il a besoin pour effectuer une traduction. Il s'organise ainsi de manière à livrer ses travaux en temps et en heure, voire en avance. Rien en sert d'être un bon traducteur si la traduction n'est pas livrée en temps voulu, dans les délais convenus avec le client.

 

Dernier point, et non des moindres, le traducteur professionnel doit être volontaire, organisé et doté d'un esprit d'entreprise, et être capable de prendre en charge des projets inattendus à tout moment. Soulignons également l'importance des compétences relationnelles : capacité à communiquer, entraide…

 

Chez AT Language Solutions, nous disposons de 8 000 traducteurs professionnels locuteurs natifs, situés dans le monde entier et spécialisés dans des secteurs spécifiques. Nous garantissons ainsi la qualité de nos traductions en nous adaptant à 100 % aux besoins de nos clients. Vous souhaitez qu’on en parle ?

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments