AT LANGUAGEWORLD

Je souhaite devenir traducteur, par où commencer ?

Être traducteur

La traduction est une passion, sans aucun doute. Un travail qui signifie plus qu'un salaire, car ceux qui s'engagent dans cette voie aiment les langues par-dessus tout. Bien qu'il existe de nombreuses applications de traduction, la demande de professionnels à même de proposer des traductions de qualité continue d'augmenter. Si vous songez à devenir traducteur mais que vous ne savez pas par où commencer, cet article vous sera certainement très utile.

 

En quoi consiste exactement le métier de traducteur ? 

Techniquement, la traduction et l'interprétariat sont deux professions différentes. Bien qu'elles nécessitent toutes deux de parler une autre langue (en plus de sa langue maternelle), l'interprétariat se fait à l'oral et la traduction à l'écrit. Le travail d'un traducteur consiste donc en la traduction de textes écrits d'une langue à l'autre. Dans cet article, nous nous concentrons uniquement sur le métier de traducteur professionnel.

Les traducteurs traduisent généralement depuis une langue source vers leur langue maternelle. Bien qu'un traducteur soit tenu de maîtriser parfaitement la langue source, il traduit généralement les textes dans sa langue maternelle, pour un résultat plus fluide et plus naturel. Par exemple, si un traducteur dont la langue maternelle est l'anglais maîtrise l'espagnol, il traduit des textes de l'espagnol vers l'anglais. C'est pourquoi il est essentiel de travailler avec des traducteurs locuteurs natifs, car ils fourniront un texte naturel, dont on oubliera même qu'il s'agit d'une traduction.

Les traducteurs travaillent dans un grand nombre de domaines et de spécialisations : traductions techniques (effectuées par des ingénieurs issus de différentes disciplines), traductions médicales (médecins spécialisés en traduction), traductions dans le domaine du marketing (traducteurs spécialisés dans différentes branches du marketing), traduction juridique (avocats qui sont également traducteurs), etc. Tout secteur qui se sert des langues pour communiquer peut avoir besoin de faire appel à un traducteur.

Les traducteurs sont souvent à leur propre compte, en freelance. D'autres travaillent cependant en équipe pour des agences de traduction, voire pour un employeur unique. Cela offre aux traducteurs une certaine flexibilité et leur permet de choisir s'ils préfèrent travailler en continu ou gérer leur planning comme ils l'entendent.

 

Prérequis pour devenir traducteur

Comme nous l'avons évoqué dans un autre article, le fait d'être bilingue ne fait pas de vous un traducteur professionnel. Si vous rêvez de devenir traducteur, vous devez avant tout faire preuve d'une parfaite maîtrise de votre propre langue, car c'est la langue cible dans laquelle vous traduirez. Vous devez également suivre une formation spécifique en langues. Pour ce faire, l'idéal est d'obtenir un diplôme en Traduction et Interprétation, que proposent différentes universités. Vous pouvez également suivre un autre cursus universitaire, puis faire un master en traduction. Cela peut présenter un avantage important : une spécialisation dans un domaine donné, qui permet d'avoir des connaissances de la matière et du langage technique spécifique qui s'y rapporte. Par exemple, si vous suivez un cursus en droit et le complétez par un master en traduction, vous pouvez vous spécialiser dans des traductions du domaine juridique.

 

Maîtrise d'une langue supplémentaire

Vous devez d'abord choisir une langue et la connaître en profondeur. Il existe des travaux de traduction pour presque toutes les langues vivantes. Bien entendu, les langues les plus courantes en offrent davantage. Toutefois, comme plus de professionnels parlent ces langues, il y a également plus de concurrence. Les langues moins courantes offrent moins de travaux de traduction, mais en parler une peut vous permettre de vous distinguer de la concurrence et vous donner accès à des travaux que seul un nombre limité de professionnels sont en mesure d'effectuer.

Une fois la langue choisie, vous devez l'étudier jusqu'à atteindre un degré d'aisance semblable à celui dont vous jouissez dans votre langue maternelle. Pour ce faire, outre des études approfondies de la langue afin d'en posséder une excellente maîtrise, il est utile de vivre un certain temps à l'étranger. Des diplômes spécialisés dans la langue choisie peuvent vous aider à vous différencier encore davantage des autres traducteurs. Plus vous avez d'expérience et de formation linguistique, mieux cela vaut pour votre carrière.

 

L'importance de la spécialisation

La traduction passe, quasi naturellement, par la spécialisation. En tant qu'agence de traduction, nous réalisons des traductions pour des secteurs tels que la mode, la médecine, la banque, l'industrie manufacturière, etc. Un traducteur spécialisé dans la mode, par exemple, ne doit pas traduire pour le domaine médical, à moins d'être spécialisé dans les deux secteurs. Pour notre part, nous n'estimons pas être en mesure de passer d'un domaine à l'autre du jour au lendemain, avec tout ce que cela implique en termes d'étude de la terminologie et de la phraséologie propres à chaque secteur, de connaissances techniques nécessaires pour comprendre des textes aussi complexes et divers, ainsi que de tous les problèmes spécifiques à chaque spécialité, qu'il est impossible de détailler ici.

Nos traducteurs sont spécialisés dans un seul domaine, dont ils sont experts. C'est la garantie de traductions de qualité, d'où l'importance pour les traducteurs de se spécialiser. C'est pourquoi nous sommes convaincus que l'avenir de la plupart des professionnels de la traduction passe par la spécialisation. Aujourd'hui, il ne suffit plus de connaître parfaitement une autre langue, ni de maîtriser les techniques et les logiciels de traduction. Ces éléments sont de toute évidence très importants, mais nous estimons que la connaissance approfondie d'un champ thématique donné (médecine, finance, droit, ingénierie, architecture, informatique, biologie ou autre) est essentielle pour se faire une place sur le marché et pouvoir vivre de cette belle profession.

Essayez d'acquérir de l'expérience

L'une des ironies cruelles de la traduction, comme hélas de la plupart des professions, est que, pour se faire embaucher, il faut avoir de l'expérience. Mais comment gagner cette expérience quand, justement, on en manque ?

La réponse est plus simple qu'on ne le croit. Travailler comme traducteur indépendant est un moyen relativement facile d'acquérir l'expérience souhaitée pour remplir son CV. Vos premiers travaux ne seront peut-être pas aussi bien rémunérés que vous l'aimeriez, mais une fois que vous en aurez accumulé un certain nombre et aurez ainsi acquis de l'expérience, vous pourrez augmenter vos tarifs.

Les nouvelles technologies sont vos meilleures alliées

Domaine des nouvelles technologies de traduction : quiconque souhaite devenir traducteur à l'heure actuelle doit clairement oublier l'image classique du traducteur qui travaille avec un papier et un crayon. La traduction assistée par ordinateur est devenue incontournable, et les nouvelles technologies ne cessent de se développer.

Apprendre plus de langues

Outre la spécialisation, si vous souhaitez vous différencier encore davantage de la concurrence, vous devez maîtriser plus de langues afin d'étendre votre offre.

Par exemple, imaginez que vous maîtrisez le chinois et que vous pouvez traduire du chinois vers l'anglais. Qu'en serait-il si vous maîtrisiez également l'espagnol ? Vous pourriez ainsi traduire de l'espagnol vers l'anglais et du chinois vers l'anglais. Vous démultiplieriez ainsi les opportunités de travaux qui s'offrent à vous !

 

Autres prérequis pour devenir traducteur

Pour être un (bon) traducteur professionnel, il ne suffit pas de maîtriser plusieurs langues, ni d'avoir été formé à la traduction. Certaines compétences innées ou acquises sont indispensables pour réussir. Découvrons-les !

 

Compétences rédactionnelles

Il est essentiel de savoir s'exprimer et rédiger dans différents styles et registres ; un esprit analytique est également un atout qui permet de détecter d'éventuelles contradictions et de distinguer une phrase correcte d'une autre qui l'est moins. Le traducteur doit être doté de capacités rédactionnelles, mais également d'un bon esprit de synthèse, afin de produire des écrits concis et d'éviter les redondances.

 

Curiosité

Un traducteur professionnel doit faire preuve de curiosité intellectuelle à l'égard de n'importe quel sujet.

Bien entendu, les traducteurs ne sont pas tenus de connaître tous les termes auxquels ils sont confrontés ; cependant, ils doivent avoir une connaissance approfondie des outils à leur disposition (glossaires, bases de données, etc.) afin de pouvoir se documenter et ainsi trouver des réponses aux questions qu'ils peuvent se poser.

 

Précision

Un traducteur doit avoir l'obsession de la précision, car c'est elle qui permet d'améliorer la qualité des traductions. Un professionnel du secteur ne modifie pas le sens des mots d'une phrase simplement parce que "ça sonne mieux", mais pour s'adapter à son public cible.

Par ailleurs, pour garantir la qualité de sa traduction, le traducteur procède à une relecture approfondie de son travail. Cela permet de repérer les éventuelles fautes d'orthographe, de syntaxe ou de rédaction. En outre, le bon traducteur veille à ce que la présentation de sa traduction soit irréprochable.

 

Organisation

Organisation et ponctualité sont des qualités essentielles dans cette profession. Un traducteur connaît son rythme de travail, et sait le temps qu'il lui faut pour effectuer une traduction. Il s'organise ainsi de manière à livrer ses travaux en temps et en heure, voire en avance. Rien en sert d'être un bon traducteur si la traduction n'est pas livrée en temps voulu, dans les délais convenus avec le client.

 

Dernier point, et non des moindres, le traducteur professionnel doit être volontaire, organisé et doté d'un esprit d'entreprise, et être capable de prendre en charge des projets inattendus à tout moment. Soulignons également l'importance des compétences relationnelles : capacité à communiquer, entraide…

Vous souhaitez rejoindre notre équipe de traducteurs ? Nous vous attendons ! S'inscrire ici.

 

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments