AT LANGUAGEWORLD

Comment utiliser « hreflang » pour des sites web multilingues

hreflang at language solutions

 

Lors du lancement d'un site web en plusieurs langues, nous prenons des mesures et des considérations pour que Google comprenne correctement la structure interne de la page Internet. Cela permettra, entre autres, que le site soit mieux placé et que l'utilisateur trouve aussi plus facilement la version de notre site dans sa langue.

« Hreflang » : étiquettes valides pour Google et Yandex

La première chose dont nous devons être sûrs c'est que Google est en mesure, en grande partie, de comprendre dans quelle langue est écrit notre site web. Malgré cela, il y a des situations dans lesquelles vous avez besoin d'aide. Il a donc été décidé d'utiliser les balises « hreflang », qui doivent être placées dans l'en-tête du site Web, dans la balise « head ». Cette méthode de marquage de la langue est également valable pour Yandex, le moteur de recherche le plus utilisé en Russie.

Le système est simple: dans chacune des pages de notre site Web, nous devons placer une étiquette qui est reliée par un lien hypertexte vers d'autres versions de ce contenu dans des langues différentes. Imaginons que nous avons publié notre site web en espagnol et en anglais. Dans la version espagnole, nous plaçons un lien vers la version anglaise, et vice versa. La syntaxe serait la suivante:

Dans la version espagnole:
link rel=»alternate» hreflang=»es» href=»http://www.ejemplo.com/en/»

Dans la version anglaise:
link rel=»alternate» hreflang=»en» href=»http://www.ejemplo.com/es/»

Pour que l'étiquetage de la langue de la page soit correcte et que Google le comprenne correctement, «nous devons utiliser la nomenclature ISO 639-1. En plus du code langue, on peut combiner le code pays, et ainsi indiquer à Google qu’il s’agit d’une version en anglais pour les États-Unis, par exemple, avec « en-US ». Nous allons utiliser la norme ISO 3166.

Langues par défaut

Si on souhaite baliser une page du site comme version alternative par défaut pour toutes les langues pour lesquelles il n’existe pas de traduction, on peut utiliser la balise « x-default ». Par exemple :

link rel=»alternate» hreflang=»en» href=»http://www.ejemplo.com/en/»
link rel=»alternate» hreflang=»es» href=»http://www.ejemplo.com/es/»
link rel=»alternate» hreflang=»x-default» href=»http://www.ejemplo.com/ »

Qu'obtenons-nous avec cet étiquetage?

Moteur de recherche de visibilité accrue: Google donnera la priorité à chaque version linguistique en fonction de la langue de l'utilisateur effectuant la recherche et sa situation géographique. Ainsi, un utilisateur anglais trouvera d'abord la version anglaise de notre site Web.

Il permettra d'augmenter le ratio de clics sur les résultats de la recherche: si nous offrons aux utilisateurs un résultat de recherche dans sa langue, il est plus probable que nous captions son attention.

Nous éviterons la duplication des contenus si nous avons une version de notre site Web en anglais pour les États-Unis et un autre pour l'Angleterre, Google comprendra qu'il s'agit de versions alternatives de contenu et ne détectera pas ces contenus en tant que doublons (qui pourrait pénaliser notre position).

En définitive, celles-ci constituent les étapes permettant à Google de mieux trouver et positionner toutes les versions traduites d'un site Web.