AT LANGUAGEWORLD

Erreurs de traduction pouvant nuire à l'image de votre marque

erreurs de traduction

Nous portons déjà plusieurs jours de confinement et, bien que la situation se détériore et s'avère plus grave que nous le pensions, nous continuons de lutter, de rester chez nous et de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les entreprises puissent continuer de fonctionner. D'aucuns le font par le biais du télétravail, d'autres doivent au contraire se rendre à leur poste de travail de manière présentielle. Grâce à Internet, nous sommes en contact permanent et les informations sont disponibles en temps réel, mais cela peut aussi nous causer beaucoup de problèmes si nous ne sommes pas attentifs aux détails. Ces derniers jours, nous avons été témoins de nombreuses erreurs de traduction ou de fautes d'orthographe dans des communiqués importants. Toutes les informations publiées doivent toujours être révisées par des professionnels et l'utilisation de traducteurs automatiques doit être minimisée afin d'éviter ce type d'erreurs qui ternissent notre image de marque. Nous allons aujourd'hui citer quelques exemples de marques importantes qui, faute de réviser leurs messages en temps voulu, ont commis de grandes erreurs qui ont dû être corrigées a posteriori.

Entreprises qui n'ont pas fait confiance à une bonne entreprise de traduction

  1. Voulez-vous vous en lécher les doigts ou les manger ?

Nous connaissons tous la marque KFC, ses menus autour de différentes spécialités de poulet et son slogan « Bon à s’en lécher les doigts », campagne qui a été affectée par le coronavirus et les multiples plaintes déposées par les clients. Cette campagne n'est pas la seule gaffée, à son arrivée en Chine, l'enseigne de restauration rapide a voulu traduire littéralement son slogan "finger lickin' good " et en chinois cela donna « Mangez vos doigts ». Cette traduction n'a pas donné spécialement envie de s'y arrêter et a provoqué une grande aversion pour la marque qui a vu ses ventes s’effondrer.

 

  1. Ce n'est pas pareil voler dans des sièges en cuir que voler tout nu.

C'est ce qui lui est arrivé à la compagnie américaine American Airlines lorsqu'elle a lancé une campagne pour promouvoir les sièges en cuir de ses appareils. En voulant traduire le slogan de la campagne en anglais "Fly in leather" l’entreprise a commis une erreur en inscrivant « Vuela en cueros », soit littéralement « Volez nu ». Dans les pays hispanophones, « en cueros » n’est autre qu’une expression populaire pour dire « nu », la compagnie invitait donc le public à « voler à poil ». Une erreur de traduction littérale classique.

 

  1. Parker Pen et sa traduction embarrassante

Cette marque n'était peut-être pas très célèbre, mais après cette terrible traduction, elle a été la cible de tous les médias. Le produit promu était un stylo qui ne coulait pas et son message était clair : "It won't leak in your pocket and embarrass you" qui signifie « Il ne vous mettra pas dans l’embarras en fuyant dans votre poche ». Le slogan a aussi été la victime d’un célèbre verbe à double sens en espagnol. Ils ont traduit le verbe « to embarrass » par « embarazar » qui signifie en espagnol « tomber enceinte ». Le slogan s’est donc transformé en « Il ne vous mettra pas enceinte en fuyant dans votre poche ». Il est dommage que l'équipe de marketing de l'entreprise n'ait pas consacré du temps et des efforts à trouver un slogan accrocheur pour le public et que, en raison d'une très mauvaise traduction, cette campagne ait nui gravement à son image de marque.

 

  1. Envie d'un Gros Mac ? Ou d'un Gros Proxénète ?

La mise sur le marché d'un nouveau produit exige l'implication de nombreux services. Une étude de marché préalable est nécessaire pour connaître les besoins des consommateurs, une équipe chargée de l'exploitation du produit, la logistique, le prix... et enfin un nom qui accroche. C'est le cas de la grande multinationale McDonald's, qui est tombée dans le panneau d'une mauvaise traduction, lors de l'introduction en France du Big Mac, qui fut traduit par « Gros Mac », l’équivalent d’un « Gros Proxénète ». Les ventes en France de ce burger n'ont pas du tout été celles attendues et, de surcroît, McDonald's a perdu les droits de ce burger face à la chaîne irlandaise Supermac's.

 

  1. Mango et les bracelets esclaves

Ces erreurs ne se produisent pas seulement au niveau international, car nous avons également d'autres cas en Espagne. Il y a quelques années, Mango a vendu une ligne de bracelets, qu'il a appelé « esclave ». En espagnol, le mot « esclava » peut désigner un esclave, mais signifie aussi gourmette ou chaînette. Le marché de la bijouterie en France n'utilise pas ce terme, et la marque s'est tout de suite attirée les foudres des internautes. Devant le tollé, Mango a demandé pardon publiquement, évoquant une « erreur de traduction ». Finalement, la marque a traduit la ligne de compléments comme « tressé ».

 

Soignez vos traductions et vous triompherez

Ce ne sont là que quelques exemples de marques qui, en raison de leur manque de soin dans leurs traductions ont eu recours à des traducteurs automatiques gratuits, et ont subi des conséquences désastreuses sur les ventes de la marque, ou pire, sur leur image de marque. Le contenu que vous montrez à vos clients en dit long sur votre entreprise et c'est pourquoi vous devez prendre soin des plus petits détails, si vous ne voulez pas voir tanguer vos bénéfices.

On apprend de ses propres erreurs. Toutes ces sociétés ont présenté des excuses publiques et ont réussi à redresser la situation. Nonobstant, ces moments ont marqué un tournant décisif et depuis lors, elles confient leurs campagnes à une agence de traduction professionnelle. À AT Language Solutions, nous savons que vous traversez des moments très difficiles et que les informations doivent être communiquées avec la plus grande diligence, mais attention : la moindre erreur peut nuire à l'image de l'entreprise. Faites toujours confiance à des linguistes professionnels !