AT LANGUAGEWORLD

Le coût des erreurs de traduction

Les erreurs les plus courantes dans la traduction d'un site

La façon dont est réalisée la communication interne et externe d'une entreprise témoigne, pour ses employés comme pour ses utilisateurs potentiels, de son professionnalisme et de son attention aux détails. La manière de communiquer lors de la vente d'un produit ou d'un service, par exemple, détermine le degré de confiance et la décision finale de l'utilisateur.

Erreurs linguistiques sur un site Internet

Le site Internet d'une entreprise est sa carte de visite : il montre qui elle est, ce qu'elle fait, quels sont ses produits ou ses services, ses clients, etc. Le fait qu'un utilisateur y trouve des fautes d'orthographe, de grammaire ou de traduction a un impact négatif sur sa perception qu'il a de l'image de marque de l'entreprise ainsi que de la qualité de ses produits ou services. Un site Web présentant des fautes d'orthographe ou de traduction peut voir ses ventes baisser jusqu'à 50%.

Ces erreurs ont un impact non seulement sur l'utilisateur, mais également sur le référencement web sur les moteurs de recherche (SEO). Cela peut se produire quand on ne procède pas à une bonne relecture des mots-clés (Keywords) dans le texte traduit. Google pénalise ces erreurs de traduction dans son algorithme de référencement.

Viralité des erreurs linguistiques

Aujourd'hui, ces erreurs sont beaucoup plus susceptibles de devenir virales, en raison de la constante diffusion de contenus via les réseaux. En l'espace d'une minute, 72 heures de vidéos sont mises en ligne sur YouTube, Google reçoit 4 millions de requêtes et plus de 277 000 tweets sont envoyés. Une bagatelle, n'est-ce pas ? Si des contenus publiés sur Internet comportent des erreurs de traduction, il est très probable que les utilisateurs s'en fassent l'écho sur les réseaux sociaux, nuisant ainsi immédiatement à l'image de la marque.

L'effet multiplicateur type "boule de neige" qu'entraînent les réseaux sociaux, ainsi que l'impossibilité de contrôler ou d'éliminer un contenu une fois qu'il a été mis en ligne, sont des facteurs à prendre en compte, et qui devraient inciter à bien vérifier ses contenus avant de les publier.

Un exemple éloquent d'une vérification pour le moins insuffisante est celui du site web MonDocteur. Ses membres ont effectué une traduction automatique de leurs contenus Internet via le traducteur de Google Chrome, et cela leur a joué un mauvais tour... Une petite phrase a été traduite de manière assez inopportune du français à l'espagnol ; le résultat est devenu viral sur Twitter en quelques minutes.

 

La phrase originale « Des experts passionnés qui se donnent à fond pour vous » a été traduite de la façon suivante : « Expertos apasionados que se dan por el culo para usted » (soit « Des experts passionnés qui s’enculent pour vous »).

Dans ce genre de situation, que garder à l'esprit ?

  • Si vous souhaitez une diffusion multilingue de vos contenus, faites appel à des traducteurs professionnels spécialisés.
  • Au moment de rédiger un contenu, quel qu'il soit, demandez à un relecteur qualifié de relire la version finale du texte avant de le mettre à disposition du consommateur.
  • Si vous publiez du contenu via les réseaux sociaux, engagez des personnes qualifiées qui savent rédiger correctement.

Chez AT Language Solutions, nous prenons très au sérieux l'image de marque de nos clients, et nous accordons par conséquent la plus grande attention à chaque détail de nos traductions. Besoin d'une traduction web? Faites confiance aux meilleurs professionnels du multilinguisme.