AT LANGUAGEWORLD

Cinq conseils pour rationaliser le processus de traduction

Quand on doit faire traduire les comptes annuels d'une entreprise, un communiqué de presse, un plan marketing international, un manuel d’utilisation ou tout autre document professionnel important, on souhaite obtenir une traduction de qualité, fidèle à l’original mais avec un rendu naturel dans la langue cible. Comment garantir non seulement l’obtention d’une traduction de qualité, mais également l’efficacité de l’ensemble de ce processus ? Si vous souhaitez que les informations de votre entreprise vous aident à toucher votre public cible en alliant qualité et célérité, il vous suffit de suivre ces cinq conseils essentiels pour rationaliser le processus :

1. Pensez global

Vous pouvez alléger la traduction avant même d’envoyer votre texte à traduire, au moment de la conception du document. Il est souvent recommandé (en particulier pour du contenu numérique) de faire appel à des services de localisation (adaptation du contenu au marché et à l’environnement culturel de la langue cible). Cependant, si votre but est d’obtenir un texte traduit dans les meilleurs délais, il vaut mieux faire en sorte que votre message soit suffisamment universel pour que, une fois traduit, il ne risque pas d’être mal interprété par des biais culturels. Il fait également sens de penser global en termes de format : par exemple, veillez à fournir un fichier modifiable dans un format standard plutôt qu’un format propriétaire. Vous faciliterez la tâche du traducteur et éviterez les délais dus à de nombreuses manipulations.

2. Affinez et simplifiez

Avant de fournir les fichiers à traduire, efforcez-vous de parfaire leur contenu au maximum et d’envoyer, autant que faire se peut, une seule version définitive plutôt que plusieurs fichiers comportant des modifications. Le temps perdu à essayer d'identifier les modifications n’est pas du temps de traduction efficace. Fournir une version aussi « propre » que possible est la garantie d’une traduction plus efficace, plus rapide et de meilleure qualité.

En outre, êtes-vous sûr de vraiment devoir tout traduire ? Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry, « La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer ». Réfléchissez à un symbole universel, une illustration ou une image qui retranscrirait le même sens en se passant de traduction. En veillant à ce que votre message transmette l’essentiel tout en l’accompagnant d’icônes ou d’infographies pour le préciser, vous économiserez des mots et la traduction sera non seulement plus rapide, mais également moins onéreuse.

3. Choisissez le bon traducteur

Une fois votre contenu prêt à être envoyé en traduction arrive l’étape la plus importante, sur laquelle vous devez absolument vous concentrer. Il est certes tentant de rogner sur les coûts en essayant de tout traduire vous-même, ou en faisant appel à une connaissance qui a passé un été à l’étranger. Néanmoins, la publication de textes ainsi traduits peut conduire à des résultats catastrophiques, vous faire perdre du temps et anéantir votre crédibilité sur le marché cible. De la même manière qu’on ne confierait pas une opération à cœur ouvert à une personne dépourvue de qualifications médicales, il est primordial de confier ses informations commerciales importantes à des agences et traducteurs professionnels, certifiés et locuteurs natifs de la langue cible, éventuellement spécialisés dans le sujet du texte à traduire. On évite ainsi les risques, la perte de temps et d’argent et on garantit non seulement la qualité, mais également la vitesse d’exécution du projet.

4. Fournissez des informations

Après avoir identifié un traducteur (ou une agence, qui assignera le projet au traducteur le plus qualifié pour le prendre en charge), il faut l’aider à comprendre parfaitement le contexte de votre contenu. Il s’avère toujours utile de fournir au traducteur l’ensemble des informations qui peuvent l’aider à traduire un document : documentation de référence, liens vers des pages Web contenant des éléments supplémentaires, documents similaires déjà traduits, etc.

Pour les textes très spécialisés, vous lui faciliterez grandement la tâche en lui fournissant un glossaire contenant les termes les plus courants, ou un guide de style qui l'oriente quant aux préférences spécifiques de votre entreprise. Le cas échéant, vous pouvez également lui fournir les mémoires de traduction de projets antérieurs, ce qui permettra de garantir non seulement une traduction plus précise, mais également un coût moindre et une livraison plus rapide.

5. Soyez réaliste en termes de délais de livraison

Les outils qui facilitent la tâche des traducteurs et des agences sont de plus en plus nombreux, mais il n’en reste pas moins que ceux qui traduisent vos documents sont des êtres humains. Un professionnel expert peut traduire un maximum de 2 500 mots par jour. Une agence peut naturellement consacrer plus de ressources à votre projet, mais chaque membre de l'équipe ne pourra traduire qu'un certain nombre de mots. En fonction de la longueur et de la technicité de votre contenu, il est possible qu’il faille repousser la date de livraison. Il n’est pas réaliste d’espérer la traduction professionnelle et garantie d’un projet très complexe en 24 heures.

Quoi qu'il en soit, si vous avez suivi nos conseils précédents, votre traduction sera prête plus tôt que prévu !

Chez AT Language Solutions, nous traduisons 4 500 combinaisons de langues, avec l’assurance qualité de la certification ISO : 17100 Nous disposons d'un réseau international de plus de 8 000 professionnels certifiés, locuteurs natifs de la langue cible et spécialisés dans plus de 40 domaines, de la banque à la gastronomie. Nous pouvons certainement vous aider pour les projets de traduction de votre entreprise. On en parle ?